Home | Biographie | Le Bobby Few Quintet | Ecouter Bobby Few
Discographie | Galerie Photos | Concerts | Contacter Bobby Few

 

Le Bobby Few Quintet

Le Bobby Few Quintet composé de Harry Swift à la contrebasse, Rasul Siddik à la trompette, Jon Handelsman aux saxophones et à la clarinette et, enfin, d’Ichiro Onoé à la batterie est, selon Bobby Few lui-même, son groupe le plus abouti. Tout comme leur leader, les musiciens du groupe sont également compositeurs et participent à l’élaboration du répertoire.

Le phrasé puissant et envoûtant de Harry Swift, la poésie incandescente de la trompette de Rasul Sidik, le lyrisme voluptueux et intimiste de Jon Handelsman et le drumming inventif d’Ichiro Onoé créent une palette sonore qui évoque avec brio l’univers multiforme et multicolore de Bobby Few.

La force, la complicité, l’évidence, la chaleur qui unissent ces cinq hommes coulent de source. Si on y ajoute le charisme naturel de Bobby Few, cette chaleur transparaît de toute évidence dans leur musique.

* * * * * * * * * * *

 

Harry SWIFT

Contre bassiste

Harry Swift est né en 1948 à Leeds en Angleterre.

C’est à l’âge de 15 ans qu’il découvrit la musique de Charles Mingus et décida, dès lors, de se consacrer à la contrebasse s’inspirant d’influences aussi riches que diverses tel que Mingus, Richard Davis, Israel Crosby et Milton Hinton.

Installé à Paris depuis 1980, Harry Swift a étudié la contrebasse avec, entre autre, Jacques Cazauran et François Rabbath. Il a travaillé avec de nombreux musiciens américains tel que Bobby Few, Joe Lee Wilson, Annette Lowman, Steve Lacy, Kirk Lightsey, Mal Waldron et Bill Hardman.

Depuis 1985, il joue régulièrement avec Bobby Few en duo, en trio avec Noel McGhie, avec le saxophoniste Byron Pope et avec le Bobby Few Explosions Project (avec Rassul Siddik et Ricky Ford).

En 1995, Harry Swift forma un trio avec Jean-Claude Montredon à la batterie et Jon Handelsman aux saxophones.

En 2002, il a enregistré “Let it Rain” avec le Bobby Few Quintet.

En 2003, il a enregistré avec le trio Handelsman, Montredon, Swift et également avec la pianiste brésilienne Maria Ines Guimaraes avec laquelle il joue depuis 1992.

En 2004, il a enregistré avec le Bobby Few Quintet et le quartet de Noah Howard.

De plus, il a travaillé récemment avec le trio de Sunny Murray.

Ainsi, Harry Swift accompagne Bobby Few, de façon constante, depuis 1985. C’est l’ami et compagnon de route de toujours.

Il est le pilier discret mais solide du groupe. De plus, il possède d’autres talents dont celui de fabriquer des contrebasses puisqu’il est également compagnon luthier…

-------------------------------------------------

Ichiro Onoé

Batterie

Né à Tokyo, Ichiro Onoé commence à jouer de la batterie dès l’âge de 11 ans. Il écoute alors notamment les disques de John Coltrane, Miles Davis et Burt Bacharach. Il prend des cours de batterie dès 16 ans et adhère au style “fusion”, alors en vogue.

Entré en 1980 au Berklee College of Music, il étudie avec Dean Anderson et Bob Kolfman. A cette occasion, il fait de nombreuses rencontres et collabore avec des musiciens du monde entier. En 1983, son diplôme en poche, il part à Londres où il joue dans des clubs.

 

Après une tournée avec le groupe de Gildas Boclé en 1984, il rentre au Japon et travaille pendant 12 ans avec une artiste JVC, Yasuko Agawa, avec laquelle il enchaînera tournées et télévisions. Ceci lui permit de se produire, entre autre, aux côtés de Ron Carter et Nick Decaro, et sur la scène locale, il accompagne Makoto Ozone.

Ichiro s’est produit pour la première fois, en 1998, au Sunset, à Paris, avec le quartet d’Olivier Ker Ourio. Il vit à présent en France et a participé à de nombreux festivals. En 2000, il est parti en tournée avec le tromboniste américain, Frank Lacy puis en 2001, il a accompagné Idris Acamoor et en 2002, le Serge Forté trio.

-------------------------------------------------

Jon Handelsman

Jon Handelsman naît à New York en 1952 et il vient de souffler sa 11ème bougie lorsque sa famille décide de quitter les Etats-Unis pour aller s’installer en Angleterre. Il étudie le piano, la clarinette et la guitare et se met au saxophone à l’âge de 20 ans sur les conseils des membres du groupe de Chris MacGregor Brotherhood of Breath qui habitent la même maison. Jon participe à des jam sessions de free jazz à Londres et il joue également à plusieurs reprises avec le Spontaneous Music Ensemble de John Stevens.

Après un séjour d’un an en Inde, il retourne à Londres et commence à jouer avec différentes formations, s’intéressant de plus en plus à la composition. Durant cette période, il participe à l’enregistrement d’un disque intitulé « L » avec Kevin Godley et Lol Creme.

Il retourne finalement aux Etats-Unis pour étudier la composition et les arrangements en jazz à la Berklee School of Music de Boston dont il sort, diplôme en poche, 4 ans plus tard.

Jon Handelsman s’installe en France en 1982 et monte son propre groupe le « Dédé Sunbeam », un quintet avec Harry Swift et Andrew Crocker.

Il joue également avec le Celestrial Orchestra d’Alan Silva et la formation de Joe Lee Wilson.

En 1989, il réalise les arrangements des cuivres et instruments à corde pour Arthur H, participe à 3 enregistrements de ce dernier puis part en tournée au Japon, en Afrique et au Québec.

Jon Handelsman est l’un des membres fondateurs du Cabaret Sauvage.

Il a travaillé, il y a peu, avec Manu Dibango, en l’accompagnant sur scène et aussi en réalisant les cuivres et les cordes du Maraboutique Project.

Il dirige aussi l’Orchestre de la Lune, qui s’est déjà produit lors de nombreux festivals en France.

-------------------------------------------------

Rasul Siddik

Trompette

Rasul Siddik a seulement six ans lorsqu’il écoute Miles Davis

pour la première fois et c’est, pour lui, une révélation. Il sait alors, qu’un jour, il deviendra trompettiste…

A dix ans, cela fait déjà plusieurs années qu’il étudie la trompette, influencé par Lee Morgan, John Coltrane et bien sûr, Miles Davis.

Au début des années 60, il fait partie du Black Artists Group rencontrant ainsi des musiciens tels que Julius Hemphill, Oliver Lake, Joseph Bowie et John Hicks trouvant ainsi sa tonalité musicale.

Il part ensuite vivre à Chicago et continue son apprentissage

au Malcom X College. Tout en poursuivant ses études, Rasul Siddik

part en tournée avec le groupe soul Emotions puis se retrouve sur scène avec les Temptations et Gladys Knight.

Le NOW! SEXTET est ainsi le fruit de ces nombreuses collaborations.

En 1975, Rasul part pour la côte Ouest où il crée le NOW! ARTET. Bien que Rasul travaille avec d’autres groupes, il concentre son énergie sur le NOW! ARTET, formation au sein de laquelle jouent James Lewis et Ghasem Batamuntu.

De plus, il joue dans de nombreux clubs et festivals et attire l’attention non seulement du public mais aussi de musiciens tels que Pharoah Sanders et Julius Hemphill.

En 1979, Rasul Siddik joue et enregistre en Europe et aux Etats-Unis avec le St Louis Creative Ensemble and Defunkt. Il joue également à New York avec David Murray, le Treadgill Sextet et le Michele Roseman’s NewYoruba pour n’en citer que quelques-uns.

En 1986, il s’installe à New York où il enregistre et travaille

avec Lester Bowie, Oliver Lake, Julius Hemphill et le dramaturge Ntzake Shange.

Au delà du monde du jazz, Rasul Siddik a également beaucoup travaillé avec des groupes de musique africaines, de salsa et de world music ce qui l’a mené à créer The Characters.

Après avoir participé au festival Banlieues Bleues, il décide de s’installer à Paris et de reformer le Now! Artet. Il a travaillé avec Archie Shepp, Kirk Lightsey, Katy Roberts, Sunny Murray, Joe Lee Wilson et le Steve Mc Craven group Black Studies. Il a également formé un nouveau groupe The Power Trio avec le bassiste James Lewis et le formidable batteur Oliver Johnson.

-------------------------------------------------

 

 

 

Bobby vous invite à visiter les sites de Noah HOWARD, Avram FEFERet Bob CUNNINGHAM. © 2006 BOBBY FEW.

Réalisation AL